الاستخارة غيرت حياتى باسورد أنا وطفلى أنت فى مرأة الأخرين تمنيت تعلم العمرة بالصور حملة التضامن مع غزة


العودة   أخوات إيمان القلوب > what is islam > section islamique




إضافة رد
 
أدوات الموضوع
غير متواجدة حالياً
 رقم المشاركة : ( 1 )
ام اسامة
رقم العضوية : 5058
تاريخ التسجيل : Jun 2009
الدولة :
العمر :
مكان الإقامة :
عدد المشاركات : 3,839 [+]
آخر تواجد : [+]
عدد النقاط : 35
قوة الترشيح : ام اسامة is on a distinguished road
الأوسمـة
بيانات الإتصال
آخر المواضيع

التوقيت
افتراضي اهمال صلاة الجماعة La négligence de la prière en groupe

كُتب : [ 07 - 09 - 11 - 11:16 PM ]



بسم الله الرحمن الرحيم



Q : Beaucoup de musulmans aujourd’hui négligent la prière en groupe, et cela concerne même certains étudiants en sciences islamiques, prétextant que certains savants ont déclaré que la prière en groupe n’était pas obligatoire.
Quelle est donc la position de l’islam vis-à-vis de la prière en groupe, et quels conseils prodigueriez-vous aux personnes qui la négligent ?
: La prière en groupe avec les musulmans dans la mosquée est sans aucun doute obligatoire, conformément à l’avis le plus juste des savants. Cela concerne tout homme capable (de s’y rendre) et qui entend l’appel, en raison de la parole du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui :
« Quiconque entend l’appel à la prière et ne vient pas à la mosquée, alors sa prière n’est pas valable, sauf s’il a une excuse. »1

Ibn ‘Abbâs, qu’Allah l’agrée ainsi que son père, a été questionné au sujet de l’excuse. Il a répondu : « C’est le danger ou la maladie. »
Dans le Sahîh de Muslim, d’après Abû Hurayra, qu’Allah l’agrée, un homme aveugle vint au Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, et lui dit : « Ô Prophète d’Allah ! Je n’ai pas de guide pour m’accompagner à la mosquée. Pourrais-je avoir l’autorisation exceptionnelle de prier chez moi ? » Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, lui demanda :
« Entends-tu l’appel à la prière ? »
Il répondit : « Oui. » Le Prophète dit alors :
« Alors réponds-y. »2
Il a été rapporté également dans les deux Sahîh d’après Abû Hurayra, qu’Allah l’agrée, que le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit :
« J’étais sur le point d’ordonner qu’on commence la prière en groupe, en désignant un homme pour la diriger, puis de m’en aller avec des hommes portant des fagots de bois afin de brûler les demeures de ceux qui n’assistent pas à la prière en groupe. »3
Ainsi, tous ces hadiths – et d’autres dont le sens est similaire – indiquent que la prière en groupe à la mosquée est obligatoire pour les hommes, et que quiconque n’y assiste pas mérite une punition dissuasive. Or, si la prière en groupe à la mosquée n’était pas obligatoire, celui qui la délaisse ne mériterait pas de punition. En outre, la prière en groupe est une des plus grandes manifestations du culte d’Allah. Elle permet aussi aux musulmans de faire connaissance, de partager amour et amitié et d’effacer l’inimitié qui pourrait exister entre eux. De plus, le délaissement de la prière en groupe ressemble aux agissements des hypocrites. Il faut donc prendre garde à cela. La divergence à ce sujet n’est pas prise en compte, car toute opinion qui contredit les preuves religieuses doit être rejetée et on ne doit pas se baser dessus. Car Allah, exalté soit-Il, dit :




« Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-là à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleur interprétation (et aboutissement). »4
Il dit aussi :



« Sur toutes vos divergences, le jugement appartient à Allah. »5

Dans le Sahîh de Muslim, d’après ‘Abdullah ibn Mass’ûd, qu’Allah l’agrée : « Je me rappelle encore du temps du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, où pas un seul d’entre nous ne manquait la prière en groupe si ce n’est l’hypocrite dont l’hypocrisie était connue, ou la personne malade. Il arrivait même que le malade vienne malgré tout assister à la prière en groupe, supporté par deux autres personnes. »6
Sans aucun doute, cela montre le souci et l’intérêt que portaient les Compagnons à la prière en groupe dans la mosquée, au point où ils aidaient le malade parfois à venir à la mosquée en le supportant jusqu’à atteindre le rang. C’est une preuve de l’extrême importance qu’ils accordaient à la prière en groupe, qu’Allah les agrée tous.
Et c’est Allah Qui se charge d’octroyer l’aide.

Fatwa de Cheikh Ben Baz,
Fatâwa Muhimma Tat’allaqu bis-Salât, pages 56-58
_________________________________
1 Rapporté par Ibn Mâjah, n°793 ; Ad-Dâraqutni (1/420-421) ; Ibn Hibbân, n°2064 ; Al-Hâkim (1/246) selon une chaîne de rapporteurs authentique.
2 Rapporté par Muslim, chapitre des mosquées, n°653.
3 Rapporté par Al-Bukhârî, chapitre des disputes, n°2420 et Muslim, chapitre des mosquées, n°651.
4 Les Femmes, v. 59.
5 La concertation, v. 10.
6 Rapporté par Muslim, chapitre des mosquées, n°654


Q : Il est connu qu'il n'est pas permis d'enterrer les morts dans les mosquées, et qu’il est interdit de prier dans toute mosquée où se trouve une dépouille.
Par conséquent, quelle est la raison pour laquelle on a introduit la tombe du prophète (Que la prière et le salut d’Allah soient sur lui) dans la mosquée avec certains de ses compagnons ?

R : Il est établi que le Prophète (Que la prière et le salut d’Allah soient sur lui) a dit :
« Dieu maudit les Juifs et les Chrétiens, ils faisaient des lieux de cultes, des tombeaux de leurs prophètes et de ceux des gens vertueux. »
Rapporté par el Boukhari et Mouslim.
Il est confirmé aussi, selon 'Aïcha que lorsque Oum Salama et Oum Habib ont évoqué au Prophète (Que la prière et le salut d’Allah soient sur lui) une église qu'elles ont vue en terre Abyssine (l'Ethiopie actuelle), où elles ont remarqué des effigies, il leur a déclaré :
« Ces gens-là si un homme vertueux venait à mourir, ils construisent sur sa tombe un lieu de culte, et y intègrent ses fameuses effigies, ces gens-là sont les pires des créatures auprès d’Allah. »
Rapporté par el Boukhari et Mouslim.
D’après Mouslim, Joundoub ibn 'Abd Allah el Badjali a entendu dire le Prophète (Que la prière et le salut d’Allah soient sur lui) :
« Le Seigneur m'a pris pour Ami Intime comme Il a choisi Ibrahim auparavant. Si j’avais choisi dans ma communauté un Ami Intime, j'aurais choisi Abou Bakr. Les générations avant vous, faisaient des lieux de cultes, des tombeaux de leurs prophètes et des gens vertueux, ne faites pas des tombeaux des mosquées, je vous l'interdit »
Toujours d'après Mouslim, selon Jaber : le Messager de Dieu (Que la prière et le salut d’Allah soient sur lui) a interdit de sceller les tombes (avec du plâtre), et de s'asseoir ou de construire dessus.
Tous ces Propos Authentiques et ceux qui sont venus dans ce sens, signifient explicitement l'interdiction formelle de construire des édifices sur les tombes, ainsi que des dômes ou des coupoles, et de les sceller ou de les surélever étant donné que de telles choses sont susceptibles d’engendrer l'Association qui correspond à adorer les occupants de ces tombes en dehors d’Allah, exactement comme le faisaient les générations anciennes et comme il est encore répandu actuellement.
Il est donc du devoir, pour tout musulman partout où il se trouve, de se mettre en garde contre ce que le Prophète a condamné.

Il ne faut pas se laisser abuser par les erreurs répandues parmi les gens. Il faut s’attacher à la vérité où qu’elle soit sans se fier au nombre. La vérité se vérifie à partir des preuves issues des textes sacrés (le Coran et la Sounna) ; celle-ci n'est pas tributaire des opinons d'untel ou untel, ou des coutumes.
Or, le Prophète (Que la prière et le salut d’Allah soient sur lui) et ses deux compagnons n'ont pas été enterrés dans la mosquée, néanmoins ils furent mis en terre dans les appartements de 'Aïcha.
Cependant, quand la mosquée fut agrandie à l'époque d’el Walid ibn 'Abd Malek, il y fut introduit la maison du Prophète (Que la prière et le salut d’Allah soient sur lui), comptant les appartements de 'Aïcha, à la fin donc du premier siècle de l'Hégire. Il ne faut pas considéré cela comme s'ils y avaient été enterré.
En effet, les tombes n'ont pas été déplacées mais, celles-ci se trouvaient dans le périmètre des travaux d'extension de la mosquée. On ne peut donc prendre cet exemple en argument pour appuyer l'hypothèse qu'une telle action soit autorisée…


Le recueil des fatwas du cheikh Abdel Aziz Ben Baz
Tome 13 page 115










رد مع اقتباس
غير متواجدة حالياً
 رقم المشاركة : ( 2 )
باحثة عن الحق
رقم العضوية : 7507
تاريخ التسجيل : Oct 2010
الدولة :
العمر :
مكان الإقامة : اسأل الله الفردوس الاعلى في الجنة
عدد المشاركات : 12,865 [+]
آخر تواجد : [+]
عدد النقاط : 116
قوة الترشيح : باحثة عن الحق will become famous soon enoughباحثة عن الحق will become famous soon enough
الأوسمـة
بيانات الإتصال
آخر المواضيع

التوقيت
افتراضي رد: اهمال صلاة الجماعة La négligence de la prière en groupe

كُتب : [ 22 - 10 - 11 - 03:48 PM ]

merci pour vos efforts





رد مع اقتباس
إضافة رد

مواقع النشر (المفضلة)

الكلمات الدلالية (Tags)
الخلاعة, اهمال, groupe, négligence, صلاة, prière

أدوات الموضوع

تعليمات المشاركة
لا تستطيعى إضافة مواضيع جديدة
لا تستطيعى الرد على المواضيع
لا تستطيعى إرفاق ملفات
لا تستطيعى تعديل مشاركاتك

BB code is متاحة
كود [IMG] متاحة
كود HTML معطلة

الانتقال السريع


الساعة الآن 01:39 PM.


   الدرر السنية

بحث عن:



 
Powered by vBulletin
.Copyright ©2000 - 2016, Jelsoft Enterprises Ltd